DISTRIBUÉ PAR

- HISTOIRE -

En ophtalmologie vétérinaire, de nombreux essais réalisés avec des membranes biologiques incluent, pour donner quelques exemples, le péricarde équin, la capsule rénale équine et de lapin et le péritoine canin. Mais dans la dernière décennie, et en prenant comme exemple les progrès en médecine humaine, nous avons effectué avec succès de nombreux essais avec des membranes amniotiques (amnios).

Les caractéristiques de ce biomatériau, telles que la faible antigénicité, son potentiel antimicrobien, sa capacité à promouvoir épithélialisation et à inhiber la fibrose, sa disponibilité aisée et de conservation ainsi que son faible coût, ont fait que de nombreuses spécialités médicales emploient cette greffe comme un traitement adjuvant. Au cours des dernières années, un grand intérêt apparait dans le domaine de l'ophtalmologie, puisque ses propriétés en font un tissu idéal pour remplacer les défauts de tissus de la surface oculaire.

La réparation des affections oculaires chez le chien, le chat, le lapin ou le cheval, a donné des résultats très satisfaisants avec des greffes de membrane amniotique homologue et hétérologue obtenue à partir de nombreuses et différentes espèces (chien, porc, cheval, femme ...).

AmnioVet® est le premier produit élaboré à partir de membrane amniotique bovine, qui a prouvé avoir d'excellents résultats.

 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
USAGES CLINIQUES
CARACTERISTIQUES BIOLOGIQUES

Les membranes biologiques sont utilisées en tant que greffes depuis plus d'un siècle pour favoriser la régénération des tissus dans les lésions cutanées et des muqueuses.

Plus précisément, l'utilisation thérapeutique des diverses structures du placenta humain remonte à longtemps. J.W. Davis a été le premier à décrire et communiquer l'utilisation de membrane amniotique fœtale comme biomatériau chirurgical pour une greffe sur la peau.

En ophtalmologie, Roth fût le premier à publier en 1940  l'utilisation de membrane amniotique comme un succès pour la réparation de la conjonctive en forme de recouvrement  pour des brûlures des yeux. Dans ces premières procédures amnios et chorion frais étaient inclus.

En dépit d'être des traitements relativement réussis, l'utilisation de la membrane amniotique en ophtalmologie a été abandonnée pendant des décennies jusqu'à sa nouvelle réapparition au milieu des années 90, de la part de Kim et Tseng, lorsque de meilleures techniques de traitement et de stockage furent développés. Depuis lors, des milliers d'interventions chirurgicales oculaires ont été réalisées avec de la membrane amniotique et plus de 700 articles ont été publiés.

 

Avis Légal

© Vetbiologicals 2016 · info@vetbiologicals.es